TUNISIE : disparition d'une pionnière du cinéma

FR Le cinéma tunisien a perdu l'une de ses pionnières. Moufida Tlatli est décédée le 7 février 2021 à 73 ans. Elle a travaillé pour la télévision française, avant de devenir chef monteuse pour d'importantes productions cinématographiques tunisiennes, algériennes et palestiniennes. Elle fut également réalisatrice et productrice. En 1994, elle réalise "Les silences du palais", un film à succès qui a remporté le Tanit d'Or aux Journées Cinématographiques de Carthage (1994), la Tulipe d'Or au festival international du film d'Istanbul (1994), le prix du meilleur long métrage lors du 5ème festival du cinéma africain de Milan (1995), le prix du meilleur film au festival de Chicago (1995) ainsi que la mention spéciale du jury de la Caméra d'or au Festival de Cannes (1994). 

En 2001, Moufida Tlatli a été membre du jury du festival de Cannes et en 2004, elle obtient le prix Mc-Milan Stewart décerné par l'université d'Harvard. Toute l'équipe d'Awotele présente ses sincères condoléances à son entourage et à sa famille de cinéma. Lisez son interview exclusive avec Michel Amarger dans Awotele#17.

 

EN Tunisian cinema has lost one of its pioneers. Moufida Tlatli died on February 7, 2021 at the age of 73. She worked for French television, before becoming chief editor for most important Tunisian, Algerian and Palestinian cinematographic productions. She was also a director and producer. In 1994, she directed "Les silences du palais", a successful film which won the Tanit d'Or at the Carthage Film Festival (1994), the Golden Tulip at the Istanbul International Film Festival (1994), the prize for best feature film at the 5th African film festival in Milan (1995), the prize for best film at the Chicago festival (1995) as well as the special mention of the Camera d'Or jury at the Cannes Festival (1994) ).

In 2001, Moufida Tlatli  was a member of the jury of the Cannes festival and in 2004, she won the Mc Milan Stewart prize awarded by Harvard University. The entire Awotele presents sincere condolences to her relatives and to her cinema family. Read her exclusive interview with Michel Amarger in Awotele # 17.

 

Source: www.businessnews.com.tn, kapitalis.com

 

Source : www.businessnews.com.tn , kapitalis.com

Écrire commentaire

Commentaires: 0