NIGERIA : décès d’un pionnier du cinéma et défenseur de l’art africain

FR Le cinéaste nigérian Ladi Ladebo, décédé à 78 ans, était l'un des pionniers du cinéma de son pays. Il était producteur et réalisateur de films dont Countdown at Kusini (1976), Bisi, Daughter of the River (1977). Sa mort le 16 avril 2021 à Londres, survient près de 20 ans après sa dernière réalisation, Heritage (2003).

Ce film a été présenté en première britannique, en 2004, au Khalili Théâtre de l'Ecole des études africaines et orientales. Heritage aborde le commerce des objets d'art africains, alimenté par le marché international. Son oeuvre semble prémonitoire au regard du débat actuel sur la restitution des trésors d'art africain, gardés dans des musées occidentaux.

Ladebo était très sensible à cette question, comparant le pillage d'un objet d'art africain à un vol de la Statue de la Liberté.

 

EN Nigerian filmmaker Ladi Ladebo, who died at the age of 78, was one of the pioneers of cinema in his country. He was a producer and director of films including Countdown at Kusini (1976), Bisi, Daughter of the River (1977).

His death on April 16, 2021 in London comes almost 20 years after his last achievement, Heritage. This film had its UK premiere in 2004 at the Khalili Theater of the School of African and Oriental Studies. Heritage addresses the trade in African art objects fueled by the international art market. His work seems premonitory in view of the current debate on the restitution of African art treasures kept in Western museums.

Ladebo was very sensitive to this question, comparing the looting of an African art object to the theft of the Statue of Liberty.

 

Source : BBC Afrique

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0