NIGER : décès de la doyenne des actrices  

FR Zalika Souley, la doyenne des actrices du Niger, est décédée mardi 27 juillet, à Niamey.

 Elle fait partie des pionnières dans le domaine de l’actorat. Au milieu des années 60, elle se lance dans le cinéma encore embryonnaire au Niger, s’attirant les critiques de son entourage. En 1966, Zalika joue son premier rôle dans « Le retour d’un aventurier », un western à l’africaine de son compatriote Moustapha Alassane.

Zalika a également joué pour Oumarou Ganda dans « Cabascabo » (1969) où elle incarnait l’amante d’un vétéran de la guerre du Vietnam, ou « Le Wazzou polygame » (1970) qui a remporté l’Etalon de Yennenga au FESPACO 1972.

Dans « Si les cavaliers » de Mahamane Bakabe (1982) Zalika a incarné le personnage d’une espionne à la solde de colons français.

L’actrice s’en va à jamais, à l’âge de 74 ans.

 

 

EN Zalika Souley, the oldest actress in Niger, died Tuesday, July 27th in Niamey. She is one of the pioneers in the field of acting. In the mid-1960s, she joined the then nascent cinema in Niger, attracting criticism from those around her. In 1966, Zalika played her first role in "The Return of an Adventurer", an African-style western by her compatriot Moustapha Alassane.

Zalika also starred in "Cabascabo" by Oumarou Ganda (1969) where she played the lover of a Vietnam War veteran or "The Polygamous Wazzou" (1970) which won the Yennenga Stallion at FESPACO 1972.

In "Si les cavaliers" by Mahamane Bakabe (1982), Zalika played the character of a spy in the pay of French settlers.

The actress passed on at the age of 74.

 

Source : www.ouest-france.fr

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0