ALGERIE : décès d’un lauréat de l’Etalon d’Or de Yennenga 

FR Le réalisateur et scénariste algérien, Brahim Tsaki, est décédé le 05 septembre dernier à l’âge de 74 ans. Réalisateur phare des années 1980-1990, Tsaki a entamé des études artistiques dans les années 1960, d’abord à l’Ecole d’art dramatique de Bordj El-Kiffan, à Alger. Il poursuivra sa formation à l’Institut des arts de diffusion (IAD) de Louvain-la-Neuve, en Belgique, où il obtient un diplôme en 1972. Au début des années 1980, il sort un court-métrage, La Boîte dans le désert. Une année plus tard, il réalise son premier long-métrage Les Enfants du vent (1981). 

Histoire d’une rencontre (1983) sera lui aussi primé dans plusieurs rendez-vous cinématographiques, notamment au FESPACO où il reçoit l’Étalon d’or de Yennenga en 1985, au Festival du film de Damas (Épée d’or), et le Prix de la critique à la Mostra de Venise.  En 1990, c’est avec Les Enfants des néons qu’il revient à la réalisation.

En 2007, sort son dernier long-métrage, Ayrouwen, qui narre l’histoire d’amour entre Amayas, un Targui, et Claude, une jeune adolescente native d’une ville européenne qu’il a rencontrée dans le grand désert de Djanet, en Algérie. À l’annonce de sa disparition, nombreux étaient les hommages de ses collaborateurs, de réalisateurs et de critiques qui l’ont connu directement ou à travers ses œuvres.

 

EN Algerian director and screenwriter, Brahim Tsaki, passed away on September 05 at 74. A flagship director of the 1980s and 1990s, Tsaki began his artistic studies in the 1960s, first at the Bordj El-Kiffan School of Dramatic Art in Algier. He continued his training at the Institut des arts de diffusion (IAD) in Louvain-la-Neuve, Belgium, where he obtained a diploma in 1972. In the early 1980s, he released a short film, « La Boîte dans le desert ». A year later, he directed his first feature film « Les Enfants du vent » (1981).

« Histoire d’une rencontre » (1983) received numerous awards, including the Yennenga Golden Stallion in 1985 at Fespaco, the Golden Sword at the Damascus Film Festival, and the Critics' Prize at the Venice Film Festival. In 1990, Tsaki made « Les Enfants des néons ».

In 2007, he released his last feature film, « Ayrouwen », which narrates a love story between Amayas, a Targui, and Claude, a young teenager from a European city, who meet in the great desert of Djanet, in Algeria. On the news of his death, collaborators, directors and critics who knew him directly or through his works paid their tributes.

 

Source : www.liberte-algerie.com 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0