FRANCE : deux films à l’affiche du premier Sudu Ciné Talk de l’année 2022

FR Sudu Ciné Talk revient en force en ce début d'année. Ce mardi 18 janvier 2022, Ma coépouse bien aimée de Angèle Diabang et La Promesse du bagne de Joseph Ndjom seront projetés au Cinéma Les 7 Batignolles en France. Cette séance de projection sera suivie d'un débat en présence de Axelle Jah Njiké (autrice), de Zoé Monti-Makouvia (éditrice) et de Eugénie Michel-Vallette (productrice).

 

Ma coépouse bien aimée / Anglèle Diabang / Fiction/ Sénégal / 15'/ 2018

Synopsis : Deux nouvelles coépouses sont seules dans une grande maison, le mari et les enfants absents. Elles ne veulent pas se parler. Simultanément, des voix en off de deux autres femmes nous racontent leurs expériences de la polygamie.

 

La Promesse du bagne / Joseph Ndjom / Documentaire / Cameroun / 60'/ 2021

Synopsis : Detyr, mon oncle de 46 ans et sa compagne Adèle, 33 ans, se sont échangés une promesse alors qu’ils étaient encore prisonniers : celle de faire leur vie ensemble une fois libérés. Aujourd’hui établis au village Nkonga (Cameroun) où ils peinent à démarrer une nouvelle vie et un peu plus de deux ans après leur libération, leur volonté de se marier fait face à l’opposition de ma famille. 

 

EN Sudu Ciné Talk is making a strong comeback at the beginning of the year. This Tuesday, January 18, 2022, My beloved co-wife by Angèle Diabang and La Promesse du bagne by Joseph Ndjom will be screened at the Cinéma Les 7 Batignolles in France. This screening session will be followed by a debate in the presence of Axelle Jah Njiké (author), Zoé Monti-Makouvia (editor) and Eugénie Michel-Vallette (producer).

 

My beloved co-wife / Anglele Diabang / Fiction/ Senegal / 15'/ 2018

Synopsis: Two new co-wives are alone in a big house, the husband and children absent. They don't want to talk to each other. Simultaneously, voice-overs by two other women tell us about their experiences of polygamy.

 

La Promesse du bagne / Joseph Ndjom / Documentary / Cameroon / 60'/ 2021

Synopsis: Detyr, my 46-year-old uncle, and his companion Adèle, 33, made a promise while they were still prisoners: they will live together once released. Now living in Nkonga village (Cameroon) where they are struggling to start a new life and a little more than two years after their release, their desire to get married faces opposition from my family.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0